Conception architecturale & industrielle

SAFE : Simulation de l’Activité Future Envisagée

Sécuriser ses projets architecturaux et industriels par la simulation des activités futures envisagées.

  • Une démarche de simulation structurée et outillée qui permet de tester les hypothèses techniques et organisationnelles lors de l’étude de faisabilité d’un nouvel investissement. SAFE s’appuie sur les principes de l’ergonomie de conception pour apporter une projection réaliste de vos futurs investissements.
  • Pour éclairer et orienter les prises de décision d’une équipe projet qui souhaite fiabiliser la configuration de ses futures installations (Machines, ligne de production, espaces de travail, bâtiments, etc.). SAFE permet d’évaluer et d’ajuster de façon fine les repères de conception mobilisés en matière de santé et de performance au travail.
  • Pour limiter le risque financier : Rapport coûts / bénéfices des options d’aménagement et de cadences, Qualité produite, Exposition aux facteurs de risques professionnels (TMS, Pénibilité, AT/MP, etc.).

Enjeux

Valeur ajouté

Santé : Identifier et prévenir les facteurs de risques professionnels (Pénibilité, AT, TMS et RPS)

Production : Sécuriser les montées en cadence, préserver, voire améliorer la qualité de production, améliorer la performance industrielle.

Organisation : Déterminer et ajuster le rôle de l’encadrement et des services supports dans le processus de transition. Intégrer la diversité : Variabilité humaine, Maintien dans l’emploi, gestion des aptitudes, souplesse d’affectation, …

Climat social : Identifier et accompagner les évolutions du contenu de travail : coopérations, outils, compétences, modes opératoires, … pour les opérateurs, les managers, les prestataires extérieurs, etc.

Renforcement du processus de décision et des compétences de l’équipe de conception

Représentation commune et dynamique des futures situations de travail.

Fédération des logiques métiers et des idées de chacun (Maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, fournisseur, Bureau d’études et futurs utilisateurs.

Viabilisation des pronostics de performance de la future activité

Sécurisation des prises de décisions à chaque phase en éclairant en amont les enjeux Santé/Production

Mise à l’épreuve des solutions les plus réalistes en jouant sur les déterminants de la performance (flux, cadences, matières, fréquentations, organisation RH, etc.)

SAFE est aussi une démarche efficace pour :

  • Former son personnel sur de nouvelles procédures ou sur de nouvelles machines
  • Préparer des aménagements postes dans le cadre de maintiens dans l’emploi
  • Sécuriser l’acquisition de nouveaux mobiliers ou le réaménagement de vos locaux (space planning)
  • Prévoir le déménagement de votre activité dans de nouveaux locaux ou la construction de nouveaux locaux

Différentes techniques de simulations

Selon les questions à instruire et les délais impartis, nous mobilisons différentes techniques de simulation 

  • Réalité virtuelle – Immersion avec casque pour des simulations dynamiques et interactives
  • Simulation 3D – Maquette numérique en 3 dimensions
  • Plan 2D – Simulation sur plans papiers
  • Échelle 1 et/ou prototype – Simulation matérielle réalisée sur site

Quelle que soit la méthode de simulation utilisée, la démarche SAFE permet aux personnes impliquées (Architecte, Bureau d’étude, Ingénieur méthode, fournisseurs, futurs utilisateurs, etc.) de se représenter le plus finement possible la façon dont va se réaliser l’activité future et d’en anticiper les implications directes.

La simulation est un moyen efficace pour fédérer un groupe de travail constitué pour l’occasion et peu habitué à travailler ensemble et aux logiques métiers différentes.  Organiser les échanges autour d’une représentation commune de l’espace et du temps permet de catalyser les apports de chacun des acteurs impliqués.

  • Fédérer la coopération des acteurs métiers autour d’une représentation partagée et réaliste
  • Pronostiquer l’impact de la future activité sur la santé et l’efficacité de vos équipes
  • Évaluer les options disponibles et identifier la configuration la plus performante
  • Comparer différentes hypothèses et anticiper les modes « dégradés »

Intégrer les déterminants de la performance :

Pour une installation ou un équipement donné, la simulation permet d’évaluer l’impact des principaux déterminants de la performance future.  La méthode SAFE s’attache à identifier les leviers de performances les plus appropriés pour les intégrer au schéma de simulation : Les flux de matières (quantités), les cadences (vitesses), les fréquentations (encombrements des passages et risques humains), les scenarii d’organisation, les facteurs d’ambiance (éclairage, bruits, …).

Anticiper les effets de la variabilité des situations de travail :

La variabilité humaine : par définition, personne ou presque ne correspond au standard résultant d’une moyenne. Que se passe-t-il dès lors quand l’opérateur :

  • Est plus grand ou plus petit que la moyenne utilisée par les concepteurs ?
  • Est droitier ou est gaucher, ou est sujet d’une restriction d’aptitude ?
  • Est consciencieux, hésitant, distrait, ou encore débutant ou expérimenté ?

Variabilité et aléas : Tout ne se passe pas toujours comme prévu, que se passe-t-il quand :

  • Les stocks intermédiaires sont insuffisants ou éloignés du poste ?
  • Les poids ou les volumes des objets manipulés varient du fait de l’humidité par exemple ?
  • Un opérateur quitte son poste inopinément (blessure, sollicitation sur un autre poste, etc.)
  • Un arrêt imprévu de la machine survient en milieu de manipulation ?

Identifier et prévenir les facteurs de risques

Dès la conception, SAFE permet d’intégrer la prise en compte des facteurs de risques :

  • Santé : Grâce aux capteurs positionnés sur l’opérateur, la simulation virtuelle permet de détecter et de mesurer la fréquence des gestes pouvant être facteurs de risque TMS.
  • Sécurité : La simulation permet également de vérifier que les protocoles conçus sont sécures et qu’ils n’exposent pas l’opérateur à des situations dangereuses (Risques de chutes ou de collisions, manipulations de produits nocifs ou d’objets dangereux, etc.)
  • Qualité : Au niveau du produit (Casse, Rejets, rebus pour non-conformité, etc.) – Au niveau du travail (Gestes métiers empêchés ou contrains, marges de manœuvres, coopérations et régulations d’un poste à l’autre etc.).    
  • Performance : efficacité des configurations retenues (temps de déplacements, accessibilités des moyens, « soutenabilité » des efforts, impact des aléas, etc.