CORONAVIRUS : LA MISE À JOUR DU DOCUMENT UNIQUE D’ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS (DUERP)

Publié le 23 mars 2020

 Le DUERP doit être mise à jour d’une manière systématique une fois par an. Il doit l’être également lors de toutes décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail.

Le troisième cas de mise à jour de DUERP concerne le recueil d’une information supplémentaire qui intéresse l’évaluation des risques.

Décision d’aménagement important

Bien que le coronavirus soit un événement extérieur à l’entreprise et concerne la population toute entière, l’employeur est invité à prendre en considération les recommandations de l’autorité sanitaire du pays ne serait-ce que pour continuer son activité. La traduction en entreprise de ces recommandations implique un changement des conditions de travail : la mise en place, ou renforcement, du télétravail, réduction voire suppression des réunions…

Ce nouveau contexte concerne tous les travailleurs. On peut annexer au DUERP, un document relatif aux mesures de prévention mise en place dans l’entreprise.

Risque biologique

Cela concerne deux types de travailleurs :

– cas des travailleurs en contact avec le public : bien que, généralement, on s’occupe particulièrement des risques d’agression verbales et/ou physiques pour ce type de poste, ce nouveau contexte d’augmentation du risque de contamination par ce nouveau agent biologique et surtout la gravité éventuellement des conséquences, impose de revoir l’évaluation des risques de ce poste,

– cas des travailleurs déjà soumis au risque biologique (professionnels de santé, labos d’analyses médicales, EHPAD, etc…) : nouvelles données sur un nouvel agent imposent là aussi de revoir les risques de ces postes.

Cette lettre est réalisée par : Constantin Moussan, William Kennedy, Rosine Magnier

Les articles des experts SVP sur le même thème :